mardi , 18 décembre 2018
Flash info

Galakpaï : les responsables du massacre seront jugés en septembre

Les responsables des attaques inter ethniques survenus début mai entre Guerzés et Malinkés à Galakpaï, dans la préfecture de Yomou, en Guinée forestière, seront jugés à partir du 12 septembre, a appris Kaloum Presse.

Selon le ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me Christian Sow, ce dossier épineux sera jugé par une assise spéciale de la Cour d’appel de Kankan s’ouvrira le 12 du mois à N’Zérékoré, capitale régionale de la Forêt.

Au moins 25 personnes ont perdu la vie dans les massacres survenus entre les deux communautés entre le 3 et le 4 mai à Galakpaï. Le bilan avancé par le gouvernement faisait aussi état de 17 blessés graves, 18 habitations détruites, 21 bâtiments incendiés, 15 blessés évacués et 6 motos incendiés.

Le calme n’est revenu qu’après déploiement de l’armée dans la contrée. A l’origine du drame, une histoire d’exorcisme par un féticheur libérien. Le président de la CRD (Communauté rurale de développement) et le président des jeunes de la localité, qui auraient apposé leur signature sur l’acte d’invitation du guérisseur ont été interpellés.

« Face à la gravité de cette situation, mon département, le ministère de la Justice a envisagé des mesures appropriées à travers le parquet général compétent pour la célérité de l’information judiciaire en vue de la tenue très prochaine d’une audience d’assise à N’zérékoré. Je vous le dit, chacun répondra de ses actes dans la plénitude de sa responsabilité au regard de la loi pénale et cela ne souffrira d’aucune interférence. Car il est temps, je le crois et vous le croyez, de mettre fin à l’impunité qui mine notre tissu social », avait déclaré M. Sow.


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*