jeudi , 23 mai 2019

Tourisme : Quel plan pour relancer le secteur ?

Le département de l’hôtellerie, de l’artisanat et du tourisme est-il un ministère qui dort, quand on sait que le plan du tourisme en Guinée comporte des volets essentiels ? 

C’est notamment l’aide à apporter aux acteurs du secteur : hôteliers, guides touristiques, agents de voyage, artisans et autres qui, à cause des nombreux événements sociopolitiques  ayant secoués le pays ces dernières années ‘’tirent le diable par la queue’’.

Récemment, lors d’une rencontre au Palais du peuple entre  le Président Alpha Condé, la ministre de l’artisanat, de l’hôtellerie et du tourisme et les acteurs de ce secteur, ceux-ci n’ont pas manqué d’énumérer les énormes difficultés qu’ils endurent. ‘’Il n’y a pas de visiteurs. Nous les artisans, nous n’avons pas de recette, surtout l’artisanat d’art. Nous avons perdu plus de 60% de chiffre d’affaires parce qu’on ne bénéficie pas d’appui des autorités. Il y a aussi manque de locaux pour le travail, insuffisance et/ou matériel inadéquat, non valorisation de nos produits locaux. Nous souhaitons qu’un ministère de l’artisanat soit créé,  avaient exprimé les participants à cette rencontre.  En réponse aux soucis des producteurs locaux, le PRG les avait invités à s’unir en groupement pour qu’on puisse les aider, avait lancé  Alpha Condé.

Et la ministre de tutelle ?  Que fait le département concrètement pour aider la Guinée à devenir un moteur de croissance économique dans le secteur Touristique ?  Que fait le ministère pour capturer  les touristes étrangers ? Quels sont les attraits et avantages offerts aux visiteurs ?  Quelle promotion fait le département pour charmer ceux-ci ? Quelles sont les principales opportunités d’investissement dans ce secteur donc? 

Ce sont entre autres interrogations que se posent pour bon nombre de Guinéens comme moi, excellence Mme la ministre. Ce département a un rôle stratégique pour la croissance et le développement d’un pays s’il est mis en valeur. Vous conviendrez avec moi que certains pays n’ont aucune ressource naturelle. Ils ne vivent que du Tourisme. La Tunisie par exemple et le Mali tout à côté de la Guinée qui, seulement, avec le cite de Tombouctou génère des milliards de francs CFA par an. L’Egypte fait une recette touristique avoisinant 12 milliards de dollars US et demi par an. La Gambie ne vit que de ça. Plus d’un semestre après sa  prise de fonction, l’on se demande toujours quel est le plan de notre ministre pour relancer le secteur touristique en Guinée ?

SOURCE: ECO-VISION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*