samedi , 18 janvier 2020

La Guinée et China International Water & Electric signent le contrat du barrage de Kaléta

La Guinée et China International Water & Electric ont signé samedi le contrat du projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de Kaléta. Le coût du projet est estimé à 526 millions de dollars et sera financé à 25% par la Guinée et 75% par la compagnie chinoise.

A la cérémonie de signature qui a eu lieu à Conakry, le ministre d’Etat à l’Energie et l’Environnement, Papa Koly Kourouma, a déclaré que le barrage hydroélectrique, d’une puissance de 240,5 mégawatts comportera 3 turbines avec un volume d’eau de 23 millions de mètres cube.

Avant le lancement des travaux prévu au plus tard en décembre prochain, CWE va réaliser 70 km de route bitumée, électrifier Tondon et Badi et construire une ligne de transport électrique de 146 km.

« Nous sommes très heureux de signer cette convention », a commenté le ministre Guinéen de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané, ajoutant que l’ouvrage initialement envisagé par l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie, composée de la Guinée, le Sénégal, la Guinée Bissau et la Gambie, aura à la fois un caractère national et sous-régional, bien que financé par la Guinée et son partenaire.

« Nous avons pris toutes les précautions et je peux certifier que nous pouvons signer cet accord sans aucun doute », a ajouté M. Yansané.

China International Water & Electric promet pour sa part de tout mettre en œuvre pour faire un travail de qualité et dans un meilleur délai.

« À partir d’aujourd’hui CWE va travailler pour contourner les difficultés. CWE a de riches expériences pour la mobilisation des financements. Nous allons faire un travail de qualité et dans les délais », a déclaré Li Li vice-présidente de la société chinoise.

Le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana a salué la signature d’un projet auquel le gouvernement accorde une importance capitale.

« L’électricité est indispensable pour permettre les investissement dans les secteurs comme les Mines. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour respecter ses engagements et veiller sur les investissements », a-t-il conclu.

Les travaux vont durer 48 mois, selon Papa Koly Kourouma.

EC/13-08-11/MG

+224 62 85 68 59

contact@minesdeguinee.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*