mercredi , 18 septembre 2019

La CENI, nouvel ‘’eldorado’’ pour les diplômés sans emploi

Le siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante est pris d’assaut par plusieurs centaines de diplômés et étudiants en quête d’emploi.

La mobilisation fait suite à l’avis de recrutement d’agents contractuels lancé par l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée.

La CENI compte organiser très prochainement un concours de recrutement de 38 maintenanciers, 38 superviseurs et 4000 opérateurs de saisie. Leur mission consistera à réviser le fichier électoral et à délivrer des cartes d’électeurs et des pièces d’identité sécurisées comme l’espèrent les autorités politiques du pays.

Au siège de la CENI au quartier Camayenne, les diplômés en quête de travail font la queue depuis le début de la semaine dans l’intention de déposer les dossiers exigés.

La CENI promet de ne retenir que les plus méritants. Et dans le groupe des demandeurs dont la majorité est à la recherche du premier emploi, on ne tient pas compte de la durée du contrat. Peu importe qu’il prenne fin en décembre ou janvier 2012 après les élections législatives. Ici, le seul rêve est de pouvoir décrocher un travail qui permettra d’enrichir le CV.

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*