lundi , 26 août 2019
Flash info

Le collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition refuse de participer aux journées de dialogue nationale

Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition a organisé mardi une conférence de presse au siège du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP).

Objectif : faire comprendre à l’opinion ses préoccupations pour un dialogue entre lui et le pouvoir, et  sa position par rapport aux journées de dialogue et de concertation nationale que le mouvement social guinéen a organise du 10 au 12 août au palais du peuple.

pour Mouctar Diallo, president des NFD, c’est dans le souci d’organiser des élections législatives afin d’en finir avec la transition politique que le collectif a entamé des démarches visant à désamorcer le déficit de communication entre l’opposition guinéenne et le pouvoir en place.

Il a présenté un certains nombre de conditions que le gouvernement doit remplir pour que ce dialogue soit effectif. Parmi ces conditions figurent la restructuration de la CENI, l’audit et la révision du fichier électoral, le rétablissement dans ses fonctions de certains représentants communaux, l’accession de l’opposition aux médias publics, la libération des prisonniers politiques et le manque total de neutralité de l’administration dans les affaires politiques du pays.

Mouctar Diallo a reconnu que le Mouvement social leur a adressé une lettre invitation aux journées nationales de dialogue. Une invitation déclinée par le collectif des partis pour des raisons qui leur sont propres.

« Le Mouvement social ne nous a pas compris. Nous voulons qu’il crée un cadre de dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Donc nous déclinons de façon responsable cette invitation fondée sur des raisons précises ».

Il a ensuite souligné que le dialogue est le premier et dernier recours du collectif pour aplanir ses différends avec le pouvoir et apaiser le climat actuel. concernant l’élection de Louncény Camara  à la tete de la CENI, Mouctar Diallo réplique qu’elle est « nulle et de nul effet ».

Thierno Bah

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*