vendredi , 25 septembre 2020

Annoncé pour mort, Bah Oury de l’UFDG se dit être en  »lieu sûr »

Le vice président de l’Union des forces démocratiques de Guinée a déclaré mardi soir sur RFI  »qu’il est en vie et en sécurité, dans un lieu sûr », alors que ses militants l’annonçaient assassiné par le régime du président Alpha Condé.

L’UFDG de Cellou Dalein Diallo joutait-elle la carte de la propagande quand elle annonçait la disparition de son vice-président depuis l’attaque armée contre la résidence du président de la République?

Plusieurs autres opposants qui ne savaient apparemment pas à quoi jouait monsieur Bah, s’étaient réfugiés dans une résidence à Dixinn, estimant que leurs vies étaient menacées. Un membre de la société civile a déclaré la semaine dernière que Bah Oury est à la recherche de l’asile politique.

Le président Alpha Condé avait déclaré aux diplomates accrédités à Conakry et à certaines coordinations régionales que des leaders politiques et hommes d’affaires sont dénoncés par les suspects interpellés suite à l’attaque de sa résidence.

Il faut préciser que c’est quelques heures seulement avant l’attaque de la résidence présidentielle que Bah Oury, numéro 2 de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, a disparu de chez lui avec femme et enfants.

Des irréductibles du parti de l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, laissaient entendre depuis sa  »disparition » que leur champion Bah Oury avait été  »kidnapé et exécuté » par le régime du président Alpha Condé.

Ce dernier, pour sa part avait nié avoir arrêté un quelconque opposant, mais ajoutait que  »ceux qui se cachent savent pourquoi il le font ».

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*