mardi , 16 octobre 2018

Invitation de la maison blanche: Vive tension entre guinéens autour de l’arrivée d’Alpha Condé

Une vive tension est perceptible au sein de la grande communauté des Guinéens des USA autour de l’arrivée dans ce pays, ce jeudi 28 juillet, du président guinéen le Pr Alpha Condé, a appris kaloumpresse de source très bien informée

 

Au moment où une partie des Guinéens, essentiellement du RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée) du président Alpha Condé, et des autres partis de l’arc-en-ciel préparent un accueil  »immémorable et historique » au Chef de l’Etat, d’autres, comprenant les militants de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, jurent de venir dénoncer « les dérives dictatoriales » du président guinéen.

De l’avis de nombreux observateurs, si des dispositions ne sont pas prises, les deux groupes (arc-en-ciel et UFDG) risquent d’en venir aux mains

« Nous serons à l’aéroport ce jour là pour démontrer au président Alpha Condé que nous ne voulons pas de lui. Ici, nous sommes aux USA, par conséquent, personne ne peut empêcher un citoyen de se prononcer sur un sujet qui le préoccupe », a déclaré au téléphone Souleymane Bah résidant à New york, membre actif du parti de l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo.

Selon lui, des bus bourrés de manifestants se rendront jeudi à Washington pour attendre de  »pied-ferme » le président Alpha Condé, invité par le président américain Barck Obama, en compagnie de ses homologues ivoirien Alassane Ouattara, nigérien Mamadou Issouffou et béninois Yayi Boni

« Nous avons préparé des pancartes et nous serons là pour protester devant les autorités américaines contre la haine qu’Alpha Condé a contre les peuls », a ajouté Bah.

D’un autre côté, Ousmane Diabaté alias  »Zico », résidant à Maryland (USA) depuis 8 ans, et membre actif du RPG, se dit lui aussi prêt pour aller accueillir ce jeudi son président démocratiquement élu, au terme d’une élection reconnue par l’ensemble de la communauté internationale comme transparente.

« Nous serons des milliers à l’aéroport et partout pour témoigner en présence des autorités américaines et du monde entier que nous aimons notre pays la Guinée, que nous aimons notre président Alpha Condé, et que nous sommes fiers de lui », explique Zico.

« Ceux qui sont contre le président Alpha Condé seront rongés par leur haine. S’il était tel que ses détracteurs le décrivent, il ne sera jamais reçu par le président américain Barcak Obama », argumente le jeune homme, la trentaine révolue.

« Ce que les gens oublient, c’est qu’il y a une ambassade américaine en Guinée qui renseigne la Maison Blanche de tout ce qui se passe en Guinée. Alors, si Alpha Condé était un dictateur ou un criminel, il ne sera jamais invité par Barack Obama », poursuit Diabaté.

Pour lui, c’est dans la  »défaite cuisante de Cellou Dalein » lors des dernières élections présidentielles qu’il faille aller chercher des explications à  »la haine gratuite et injustifiée » que ses partisans de l’UFDG ont contre le président guinéen.

« Alpha Condé n’est président que depuis 6 mois. Dans le passé, il n’a jamais été ministre, à plus forte raison avoir dirigé un pays. Le Pr Alpha Condé n’a jamais détourné de l’argent par conséquent n’est responsable de rien de répréhensible. Comment peut-on donc le qualifier de dictateur au moment même de son investiture? » s’interroge Zico, dont on sentait l’énervement dans la voix au téléphone.

« Personne, je dis bien personne ne peut nous prouver par un seul élément sonore disant que le président a une haine contre les peuls. En disant, ne votez pas pour Cellou parce qu’il est soutenu par la mafia ne signifie pas qu’il parle des peuls. On ne peut pas en dire autant de Cellou Dalein qui raconte partout où il va que les autres ethnies ont voté contre son ethnie », conclut-il.

Pour Issiaga Yattara, « on n’acceptera pas cette fois-ci que des compatriotes viennent insulter notre président. En plus, ils ignorent que le président ne vient pas en villégiature, il est l’invité personnel de l’homme le plus puissant du monde, par conséquent il mérite respect et considération ».

« J’ai été indigné quand à Paris avec le MEDEF un compatriote militant de l’UFDG est entré dans la salle pour insulter le président, moins de 2 mois après son élection. Ce monsieur n’a rien fait de mal pour mériter une haine infondée. Par conséquent, bien que je ne sois pas de son parti le RPG, je serai à Washington pour accueillir cet homme qui fait la fierté de la Guinée et de l’Afrique par son combat politique », tranche Yattara.

Le Pr Alpha Condé sera le deuxième Chef de l’Etat guinéen à mettre les pieds à la Maison Blanche, 49 ans après Ahmed Sékou Touré, le premier président guinéen qui avait conduit le pays à l’indépendance en octobre 1958.

Alpha Camara
Gatineau CANADA

Source: Kaloumpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*