vendredi , 6 décembre 2019

Guinée : 37 militaires arrêtés suite à l’attaque du domicile d’Alpha Condé

Suite à l’attaque contre le domicile du président guinéen Alpha Condé mardi, 37 militaires,  ont été arrêtés. Ce sont pour la plupart des proches de Moussa Dadis Camara et de Sékouba Konaté.

 

 

La réaction des autorités n’a pas tardé. Selon une source militaire, quelque 37 militaires ont été arrêtés en Guinée suite à l’attaque par des soldats du domicile du président Alpha Condé, mardi matin à Conakry.

La plupart des arrestations concernent des proches du général Sékouba Konaté, l’ancien président du régime de transition, mais aussi des militaires proches de l’ex-chef de la junte militaire Moussa Dadis Camara, qui a dirigé le pays de fin 2008 à fin 2009.

La résidence du chef de l’État guinéen Alpha Condé à Conakry a été attaquée à l’arme lourde dans la nuit de lundi à mardi, faisant un mort et deux blessés parmi les soldats de la garde présidentielle qui défendaient le bâtiment, selon un bilan du gouvernement guinéen.

« L’enquête continue (…). Les deux principaux dirigeants ont été arrêtés », a déclaré Alpha Condé dans une interview à RFI, sans plus de précision.

AOB aurait été arrêté, comme Nouhou Thiam

Le général Nouhou Thiam, ex-chef d’état major général des forces armée (avril à décembre 2010) figure au nombre des personnes interpellées. Son épouse avait annoncé son arrestation dès mardi. Cet officier de culture peule originaire de Dinguinraye est réputé proche du général Sékouba Konaté.

Un commandant proche de l’ancien président Lansana Conté (1984-2008), Alpha Oumar Diallo, dit AOB, aurait également été arrêté. Les militaires sont détenus au siège de l’état-major de la gendarmerie nationale à Conakry, selon la source militaire. (avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*