dimanche , 18 novembre 2018
Flash info

Deux militaires arrêtés, selon le Bureau de Presse de la Présidence

Le mardi 19 juillet aux environs de trois heures du matin un commando, venu dans trois 4X4, a pris d’assaut la résidence du chef de l’Etat guinéen à Kipé dans la commune de Ratoma.

Après des échanges de tirs nourris, les assaillants ont finalement été repoussés par la garde présidentielle et des renforts venus plus d’une heure après l’attaque.

Les assaillants étaient munis de roquettes, de fusils à lunette, de jumelles, de gris-gris et les incontournables PMAK.

L’attaque a coûté la vie à un garde civil du président de la république, Bakary Oulen Camara. L’on déplore également des blessés du côté présidentiel dont une dame du nom de Batourou Doumbouya qui a reçu des balles dans les deux jambes. Moussa Makonon Condé (soldat de 2ème classe) et Lonceny Konaté (brigadier) de la garde présidentielle ont tous été blessés.

Le Président de la République quant à lui est saint et sauf et s’est, immédiatement, adressé à la nation. Dans sa déclaration, monsieur le président de la république a invité les Guinéens au calme et a surtout insisté sur l’unité et la cohésion nationale tout en déclarant qu’il faut éviter les règlements de compte.

Le chef de l’Etat a invité les forces spécialisées, gendarmerie et police, à mener les investigations pour faire la lumière sur cette affaire.

Il a en substance dit que « la vie d’un homme appartient à Dieu et non à un autre ».

Il a réitéré sa promesse d’apporter le changement, changement contre lequel aucune force rétrograde n’y pourra rien.

Côté assaillant, les premières informations qui nous parviennent font état de l’arrestation de deux militaires dont un certain OK.

Ces deux militaires sont détenus au camp Samory pour des soins. D’autres informations indiquent qu’un certain Alpha Ousmane Barry, plus connu sous le nom de AOB, qui a dirigé l’attaque a également été appréhendé. C’est le bilan provisoire de la descente meurtrière au domicile du chef de l’Etat ce mardi 19 juillet.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*