mardi , 22 octobre 2019

Problème de la réconciliation nationale

Depuis la prise du pouvoir par l’armée le 3 avril 1984, la question de la réconciliation nationale est dans toutes les bouches. La volonté politique de la faire a manqué. Au lieu que l’oubli vienne avec le temps, les pouvoirs postrévolutionnaires ont allongé l’itinéraire sanglant.


 

Commençons par nous entendre sur les parties dans la réconciliation nationale que veut faire Alpha Grimpeur. Il ne s’est encore jamais exprimé clairement sur la question. Nous devons éviter de tomber dans le piège de l’amalgame. Il ne peut s’agir de réconcilier des ethnies. Aucune d’elles n’accepteraient de porter la responsabilité des crimes commis contre une autre. La ruse consiste à les utiliser pour disculper les régimes et les hommes politiques. Refusons de rentrer dans le jeu qui vise à cautionner les violations de la loi, en acceptant de substituer aux tribunaux réguliers une commission ad hoc pour régler des questions qui relèvent de leurs seules compétences. Exigeons de porter devant les tribunaux les violences qui ont visé des groupes à cause de leurs origines ethniques, pour démasquer et sanctionner les manipulations politiques des ethnies.

 

Refusons de donner à Alpha Grimpeur un prétexte de faire cesser les poursuites engagées par la CPI contre ceux qui sont impliqués dans les crimes commis au stade le 28 septembre 2009.

 

SOURCE: Le Lynx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*