samedi , 25 mai 2019

Ils sont d’accord de changer la donne dans deux mois

Le temps des attaques semble révolu. Une semaine après avoir accusé publiquement son collègue des Finances de bloquer expressément les demandes de financement du projet de fourniture d’électricité à Conakry, Papa Koly Kourouma et Kerfalla Yansané affichent plutôt une relation d’entente parfaite voire de complémentarité.

 

Cette semaine, on a vu les deux hommes promettre une amélioration sensible de la desserte électrique de la ville de Conakry à partir de septembre, au regard des investissements qu’ils vont effectuer.


Le ministre de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané (ndlr : qui n’a pourtant pas démenti les accusations formulées par M. Kourouma) a annoncé lundi qu’une amélioration notoire sera constatée dans un bref délai.


« Nous avons lancé des commandes de deux groupes de 75 et 100 mégawatts. Nous sommes entrains de tout faire pour que d’ici septembre, nous puissions avoir au moins 250 mégawatts », a-t-il dit, en marge de la cérémonie de signature des accords de la CEDEAO. « Le gouvernement est entrain de déployer des efforts pour donner un minimum de desserte ».


Le ministre d’Etat chargé de l’Energie a quant à lui, tenu à préciser qu’il s’agira d’une amélioration et pas une résolution définitive de la crise énergétique.


« Nous allons réparer les groupes existants car la construction d’un barrage hydroélectrique peut coûter plus de 300 millions de dollars », a jouté M. Yansané.


Fatoumata Kéita

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*