mercredi , 17 octobre 2018

Décentralisation: gouverneurs et élus locaux veulent une fonction publique territoriale

L’atelier national de formation en gouvernance territoriale des administrateurs territoriaux et élus locaux, regroupant entre autres les gouverneurs et préfets du pays, tenu du 6 au 8 juillet, à Conakry, est arrivé à une conclusion très encourageante : « la création d’une fonction publique territoriale».

 

Kaloum Presse vous livre l’essentiel des recommandations formulées à l’issue des travaux.


· La mise en place d’une véritable administration au service exclusif du développement ;


· Le respect des relations fonctionnelles entre autorités administratives et services déconcentrés territoriaux ;


· Le respect des dispositions relatives au contrôle de légalité sur les collectivités locales par l’introduction de l’appui conseil ;


· Le respect des procédures dans la gestion de l’espace territorial ;


·La poursuite de l’ameublement des cadres organiques des circonscriptions territoriales et collectivités locales ;


·La vulgarisation du guide méthodologique de planification;


· La mobilisation des Services Préfectoraux de Développement (SPD) pour apporter l’appui nécessaire aux collectivités locales, notamment en terme de planification et de mise en œuvre des PAI ;


·La gestion du plan de carrière des administrateurs territoriaux ;


·L’informatisation du système d’Etat Civil ;


·L’accélération du processus d’érection des régions en collectivités locales ;


·La mise en place de la fonction publique territoriale ;


·L’actualisation des textes légaux et réglementaires régissant l’administration territoriale (Loi 013, CCL / voire une élaboration de nouveaux textes (remplacement D081 qui est caduque) ;


·La clarification du statut particulier de Conakry ;


·La vulgarisation du Code des Collectivités Locales ;


·La promotion de la coopération décentralisée (instrument de mobilisation des ressources humaines, techniques et financières important) ;


·Le respect des conditions d’exercice du pouvoir hiérarchique et du contrôle de tutelle sur les collectivités locales ;


·Le renforcement des capacités des administrateurs territoriaux ;


·La mise à disposition des administrateurs territoriaux et Elus locaux, des textes régissant l’administration déconcentrée et décentralisée relatifs aux règles en matière d’information, de communication et d’utilisation des médias ;


·Le respect des règles de déontologie en matière de communication ;


·L’amélioration des conditions de travail du secrétariat des circonscriptions territoriales ;


·L’internalisation des outils de travail au niveau déconcentré ;


·La reconstitution et la bonne conservation des archives ;


·L’amélioration des conditions de travail des administrateurs territoriaux (dotation en moyens logistiques, financiers, humains) ;


·Le respect des dispositions du code foncier et domanial en matière de gestion et d’occupation des sols ;


·La prise en compte des stratégies adéquates de médiation dans la gestion et la prévention des conflits par les administrateurs territoriaux et élus locaux.


Reste leur application.


Kaloum Presse

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*