vendredi , 6 décembre 2019

Crise énergétique: Le président Alpha Condé rencontre les responsables de EDG

Dans le souci d’améliorer la desserte en électricité, le Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, a réuni autour de lui les principaux cadres du Département de l’Energie ainsi que le Collège syndical. L’entretien s’est déroulé dans la salle de réunion de Sékhoutouréyah en fin d’après-midi du

lundi 04 Juillet 2011.

En prenant la parole, le Président de la République s’est dit surpris du niveau de la desserte en courant électrique. Le chef de l’Etat a conséquemment montré son mécontentement quant à la gestion de l’énergie par ce Département.
Il a cité en exemple le manque de courant à Kaloum qui, il y a six mois, était servi régulièrement.

Surtout que la Direction a demandé et obtenu la réparation des centrales par les Coréens, il est incompréhensible pour le Président de la république que le déficit en courant électrique ne soit pas corrigé jusque là.

Aussi, le chef de l’Etat pointera-t-il un doigt accusateur sur les agents d’EDG qui ne font pas preuve de patriotisme pour aider la Guinée.

Après avoir exprimé son mécontentement et en énuméré les différents maux qui gangrènent l’administration guinéenne, il s’est mis à l’écoute des acteurs de l’EDG.

Pour la secrétaire générale du syndicat de l’EDG, Mme Hadja Marie Camara, « la suspension des cadres au niveau de la direction générale par le ministre en charge du secteur, M. Papa Koly Kourouma, sans un diagnostic approfondi, a été une grosse erreur ». Selon elle, le ministre aurait dû examiner le problème avant d’agir. Elle a conséquemment demandé humblement au Chef de l’Etat de lever cette suspension afin que ces cadres retrouvent leurs différents services.

Le chargé des aspects techniques à l’EDG, M. Laye Kouyaté, visiblement en colère contre certains comportements qui compromettent le bon fonctionnement du service, a épluché les différents problèmes techniques dont souffre le secteur de l’Energie. Pour lui, ce qu’il faut nécessairement pour le bon fonctionnement, c’est la mise à disposition de moyens techniques et financiers au Département.

Pour terminer, le Président de la République a demandé à l’ensemble des travailleurs de mettre tout en œuvre pour qu’il y ait 250 Mégawatt d’ici fin septembre 2011, afin de normaliser la production et la distribution du courant électrique.

Le Bureau de Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*