mardi , 19 mars 2019
Flash info

Signature par 8 pays africains de la déclaration sur les financements innovants pour le développement

À l’occasion de la 9ème session du Groupe pilote pour les financements innovants, qui s’est tenue à Bamako le 25 juin 2011 et à laquelle participait Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération, huit pays pionniers du continent africain ont signé la Déclaration sur les financements innovants pour le développement.

 

Le Mali, le Bénin, le Burkina Faso, le Congo, la guinée, la Mauritanie, le Sénégal et le Togo ont rejoint la communauté de pays qui s’engagent dans la recherche de financements nouveaux pour la solidarité internationale et le développement des pays les plus pauvres, en complément de l’aide publique au développement.

Déjà signée par la Belgique, l’Espagne, la Norvège, le Brésil, le Japon et la France en septembre 2010 à New York, cette Déclaration défend la mise en place d’une contribution sur les transactions financières en faveur du développement.

En signant à leur tour cette Déclaration, les huit pays africains appellent les pays du G20 à se mobiliser pour une telle contribution en faveur du développement.

La France salue également l’annonce par la guinée, lors de cette session, de la mise en place d’une taxe sur les billets d’avion.

Établis comme l’une des priorités du G20 de Cannes, les financements innovants constituent une solution efficace pour lever de nouvelles ressources stables et prévisibles et répondre à l’urgence des besoins en matière de réduction de la pauvreté, d’accès à la santé, à l’éducation, à la nutrition, d’appui à la construction d’infrastructures et à la création d’emplois, et d’aide à la protection de l’environnement. Ils ont permis jusqu’à présent de récolter 6 milliards de dollars, de sauver 6 millions de vies et de vacciner 260 millions d’enfants.

Texte transmis par l’ambassade de France en Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*