dimanche , 17 novembre 2019

Réconciliation nationale : les religieux à l’œuvre

Le Secrétariat général de la Ligue islamique organise un forum de réconciliation nationale du 27 au 29 juin au Centre islamique de Donka. L’évènement enregistre la présence de représentants religieux (musulmans ou chrétiens) de quelques préfectures du pays et des cinq communes de la capitale.

 

 

« Notre patrie qui a connu une grande déchirure sociopolitique doit être réconciliée pour qu’elle connaisse un développement harmonieux », a justifié Elhadj Nourdine Fadiga de la Commission d’organisation. Avant de dire que c’est pour cela que le Secrétariat des affaires religieuses a réuni les religieux qui, pour lui, sont les mieux placés pour réconcilier les Guinéens.

Quant à la représentante du PNUD à cette cérémonie, Aïssatou Yao Yao, c’est une nécessité pour le Programme des Nations Unies pour le Développement de prôner la consolidation de la paix à travers les vertus factuelles et religieuses.

Elle a  rappelé l’inscription de la Guinée à la consolidation de la paix pour encourager les organisateurs à poursuivre la « mission noble et exaltante ».

De son côté, Elhadj Abdoulaye Diassy, secrétaire général des Affaires religieuses, a déclaré que parler de la sensibilisation en faveur de la réconciliation nationale est une préoccupation nationale. Il a affirmé que son département est le fer de lance pour l’unification des Guinéens.

M. Diassy a appelé au rejet de la violence et de non croyance. Pour lui, sans la paix rien n’est possible. « La victoire se trouve dans la loyauté, l’amitié et la concorde », a-t-il dit, s’appuyant sur le Coran.

Quant au Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana qui présidait la cérémonie, la paix et la réconciliation sont capitales car la Guinée a besoin de se réconcilier avec elle-même et les guinéens dans leur entité sont appelés à constituer une nation unie.

Pour le Chef du gouvernement, la réconciliation doit passer par le challenge des leadeurs religieux car, poursuit-il, la religion elle-même signifie paix et unité.

Thierno Oury Bah

Contact +224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*