vendredi , 16 novembre 2018

Le président Alpha Condé visite le barrage hydroélectrique d’Imboulou

Le Président Alpha Condé a effectué le 27 juin, en compagnie de son homologue congolais Denis Sassou N’Guesso, une visite du complexe hydroélectrique d’Imboulou (120 MW), érigé sur la rivière Léfini, à environ 200km nord de Brazzaville, pour un coût global de 170 milliards de francs CFA.

 

 

C’est un ouvrage d’envergure dont les travaux d’une durée de 6 ans ont été exécutés par la société chinoise CMEC, mobilisant près de 2000 ouvriers congolais, 600 techniciens chinois et 23 Allemands de la société de contrôle FITCHNER.


Le Chef de l’Etat guinéen est le premier Président étranger à visiter les installations de ce barrage destiné à alimenter Brazzaville et ses environs, ainsi que les localités de la partie septentrionale de la République du Congo.


«C’est une très grande fierté pour moi de visiter ce barrage. Parce que j’ai tout de suite dit au Président Denis Sassou N’Guesso que l’électricité était le plus grand problème de l’Afrique…», a déclaré le Chef de l’Etat guinéen sur le site d’Imboulou.


Cette visite lui a permis de s’imprégner de l’expérience congolaise en matière de construction d’infrastructures de production de l’énergie.


Le Président Alpha Condé se rendra le 28 juin à Pointe-Noire pour visiter la Centrale électrique à gaz du Congo de 300MW basée à Côte Matève, le terminal pétrolier de Djeno et le port autonome de Pointe-Noire.


Le Président Alpha Condé salue l’expérience du nouveau village agricole de Nkouo


Les Présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo et Alpha Condé de la Guinée ont visité, le 27 juin, le village agropastoral de Nkouo, situé à environ 80km au nord de Brazzaville. Cette visite a permis au Chef de l’Etat guinéen de découvrir les réalisations du Congo en matière de développement.


Les deux Chefs d’Etat ont été chaleureusement accueillis dès leur arrivée à Nkouo par le préfet du département du Pool Jean Michel Sangha, le sous-préfet d’Ignié Ahmed Ndzanga, et les populations du district d’Ignié.


Aussitôt, le délégué général aux grands travaux, Jean-Jaqcues Bouya, a procédé à la présentation du nouveau village agricole au Président Alpha Condé. Ce village compte cinquante logements dont quarante pour les fermiers et dix pour le personnel d’encadrement. Il est la première expérience du projet d’implanter des villages modernes à vocation agropastorale dans le monde rural au Congo. « Ce village est peuplé de plusieurs familles formant des communautés multiethniques homogènes organisées et prospères », a dit Jean-Jacques Bouya.


Le nouveau village agricole Nkouo est spécialisé dans l’élevage des poulettes et des poulets. Mis en service le 8 octobre 2010 par le Chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso, il dispose de quarante poulaillers, d’un entrepôt, d’un centre de tri et de stockage réfrigéré et des logements. Il y a aussi une école primaire, un centre de santé, une bibliothèque, des aires de jeux collectifs, un hangar communautaire, des réseaux d’alimentation électrique et d’adduction d’eau potable, un système d’éclairage public, des voiries, une usine d’aliments de bétail, une centrale de stockage et un parc d’engin.


Chaque famille a reçu 792 pondeuses et deux hectares pour les travaux champêtres. Au départ, la production était de 8 millions d’œufs et 6 millions de tubercules de manioc par an. Cette production a connu une petite diminution ce dernier temps, à cause de la mortalité des pondeuses, a expliqué un exploitant, Henry Nicaise Antsibi.


En dépit de cette diminution de la production, les exploitants affirment qu’ils ne regrettent rien. « Malgré la production qui a baissé par rapport à l’effectif que nous sommes venus rencontrer, tout va bien. Cette baisse est due à la mortalité des pondeuses, mais nous ne savons par encore la cause de cette mortalité. Je pense que cela est dû au becquetage qui aurait été mal effectué. Comme c’est encore un essai, je crois que nous saurons comment faire lors de la deuxième expérience. Malgré cela, nous faisons des bons chiffres d’affaires. On peut encaisser entre 200 et 400.000 francs CFA chacun par mois », a expliqué M. Antsibi.


Le projet de nouveaux villages agricoles est réalisé par la société congolaise de modernisation (SOCOMOD), filiale de la société israélienne LR Group, pour un coût global de 13 milliards de francs CFA. Un deuxième village agricole est en train de se construire à Imvouba, dans le district de Ngabé.


Le Chef de l’Etat guinéen a salué la politique mise en place par le gouvernement congolais ayant permis de réaliser ce projet. « Il y a beaucoup de diplômés sans emploi dans nos pays. Si on arrive à les encourager à créer des petites affaires soit dans l’agriculture, soit au niveau d’autres petits métiers, cela peut nous amener à atteindre nos objectifs, c’est-à-dire à produire ce que nous consommons et à consommer ce que nous produisons. Je dis félicitation au Gouvernement congolais et aux exploitants », a déclaré Alpha Condé.


Le Président Denis Sassou N’Guesso a réitéré l’engagement du Gouvernement à poursuivre les efforts dans tous les secteurs de l’économie. « Nous pensons qu’après la mise en place des infrastructures de base, nous pouvons aller vers l’industrialisation du pays. Nous accordons beaucoup d’importance à l’agriculture », a-t-il dit.


SOURCE : www.congo-site.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*