mercredi , 20 mars 2019

Subvention de 7 milliards GNF du Chef de l’Etat à la recherche : veillée d’armes à l’IRAG pour la production de 100 t de semence de base de riz

Les journées du 17 et 18 juin, l’Institut de recherche agronomique de Guinée (IRAG) a organisé à son siège à Conakry une grande réunion qui a regroupé autour de la direction générale l’ensemble des directions et coordinations scientifiques des centres de recherche agronomique.

 

 

Plus précisément, il s’agit du centre régional de Foulaya pour la Guinée maritime, du centre régional de Bordo pour la Haute Guinée, du centre régional de Sérédou pour la Guinée forestière et du centre régional de Bareng pour la Moyenne Guinée.

A ces grands centres, il faut ajouter le centre spécialisé de recherche sur la riziculture de mangrove de Koba, le centre de création variétale de Kilissi et la station d’élevage de Faranah.

D’entrée de jeu, le Directeur général, Dr Famoï Béavogui, a déclaré « le 6 février, au cours de sa rencontre avec les paysans aux Cases-de-belle-vue, le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, a promis d’accorder à l’IRAG 7 000 000 000 FG pour la production de 100 t de semence en 2011 ».

« Aujourd’hui, près de la moitié de cette somme est en passe de tomber dans notre compte bancaire », poursuit Dr Famoï. « L’objectif de cette réunion est de voir comment nous allons utiliser cette somme à bon escient afin de produire effectivement les 100 t de riz promis ? ».

 

Au cours donc de cette réunion, il y a eu des débats fructueux entre ces chercheurs rompus aux défis de la recherche et son corollaire, la production de la semence de base.

 

Ce travail n’a donc aucun secret pour ces scientifiques. Mais encore une fois, qui fait un long voyage prépare sa monture. Les questions abordées sont simples et pertinentes : actuelles ressources par centre, quelles superficies par écologie (plaine, bas-fond et coteau), quelles variétés de riz ?, etc. Ce sont, entre autres, quelques questions auxquelles les chercheurs ont bien voulu répondre. A côté de ce contrat en bonne et due forme avec le Chef de l’Etat, les chercheurs ont planché sur la production d’un bonus, la semence de maïs et la création d’une pépinière de palmier à huile aux Centres de Foulaya et de Sérédou dont les graines pré-germées seront importées de Côte d’Ivoire. Ils ont également projeté de faire de l’élevage de la volaille, respectivement à Bareng et à Faranah). Dans le même cadre des équipes de suivi ont été mis en place. Elles doivent faire un suivi rapproché de l’ensemble des actions enclenchées.

 

Ainsi, d’un sujet à l’autre, sous la direction du directeur général, Dr Famoï Béavogui, des débats houleux et conviviaux ont été menés pendant deux longues journées. Rien n’a été laissé au hasard ou occulté. Tout a été passé au peigne fin.

 

Par ailleurs, au cours de cette réunion, des informations importantes ont également été données, à savoir la commande possible à l’IRAG de 1 500 t de semence de riz de la part du Gouvernement et la production de 4 000 t de semence de riz au compte du milliardaire américain, Georges Soros.

 

L’Institut qui « renaît de ses cendres » s’est décidemment mis sur son « 31 » pour respecter tous les contrats qu’il a signé et surtout celui paraphé avec le N°1 guinéen.

 

Rendez-vous donc en octobre ou novembre prochain au plus tard, pour le face-à-face de l’année 2011 qui mettra aux prises Famoï Béavogui et un certain… Alpha Condé.

 

Guineeenligne.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*