mardi , 16 juillet 2019
Flash info

Ils ont signé le document le plus craint par l’opposition

Le ministre de l’Administration du Territoire Alhassane Condé et le président par intérim de la CENI, Louncény Camara ont signé jeudi un protocole d’entente portant sur la modalité d’organisation et de gestion du processus électoral.


 

Le protocole d’entente qui lie à présent le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et la CENI de façon officielle stipule que les deux parties travaillent en synergie pour la bonne conduite du processus électoral.


Le MATD, agent centralisateur des résultats


Il indique que « le MATD et les autres départements ministériels impliqués dans l’organisation du scrutin sont chargés d’apporter un soutien technique ».

Aussi, le document précise que le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation élabore le budget des élections, mobilise les ressources au niveau des partenaires. Il intervient dans « la conception, l’impression et la distribution des documents électoraux », de même que dans « l’élaboration du communication électorale, la détermination du montant de plafonds des cautions à déposer par les candidats ».

Ce qui fera certainement craindre l’opposition est que le MATD participe à la centralisation des résultats des élections, la rédaction des procès-verbaux et au suivi du chronogramme électoral proposé par la CENI.


« La fin de la cacophonie institutionnelle »


Le président par intérim de la Commission électorale nationale indépendante, Louncény Camara a salué la disponibilité du ministre Alhassane Condé et tous les initiateurs dans l’ombre pour le résultat obtenu. « Ce protocole constitue un passage nécessaire pour la réussite des élections législatives à venir », a commenté M. Camara. « Il est un document de référence pour une élection réussie dans notre pays ».

Pour sa part, Alhassane Condé a jugé l’occasion de moment très important pour la Guinée. Pour lui, la signature du protocole d’entente est une victoire pour le pays. Il a apprécié les membres de la CENI qu’il a qualifiés de citoyens conscients et responsables.

Il a pris l’engagement de soutenir la CENI car dit-il, l’accord d’aujourd’hui permettra de donner une élection transparente à la Guinée.

« Le gouvernement a les moyens d’organiser ces élections. Ne croyez pas que nous allons tendre la main à l’extérieur », a déclaré le ministre Condé. Et de conclure : « c’est la fin de la cacophonie institutionnelle ».

Elie Ougna

+224 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*