lundi , 21 octobre 2019

Une partie de l’opposition guinéenne rejette la main tendue du ministre Condé

Dix-sept partis de l’opposition guinéenne ont signé en début de semaine une lettre adressée au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, dans laquelle ils rejettent l’appelle de celui-ci à une concertation sur le processus électoral.

 

Dans le courrier daté du lundi 13 juin, ces partis baptisés « Collectif des Partis Politiques » et présidé par Sidya Touré, remercient le ministre de la Décentralisation, Alhassane Condé, pour sa volonté de renforcer le dialogue en vue de la consolidation de la paix.

Ils estiment toutefois que tous les acteurs sont tenus au respect des dispositions constitutionnelles et règlementaires pour l’édification d’un Etat de droit tant ambitionné par tout le peuple de Guinée.

En refusant l’appel d’Alhassane Condé, les partis signataires partent de plusieurs arguments juridiques. L’article 2 de la Constitution en son alinéa 4 qui stipule : « Les élections sont organisées et supervisées par une Commission Electorale Nationale Indépendante » et son article 132 qui dispose : « La CENI est chargée de l’établissement et de la mise à jour du fichier électoral, de l’organisation, du déroulement et de la supervision des opérations de vote. Elle en proclame les résultats provisoires ».

Partant aussi de l’article 2 du Code électoral : « la CENI est l’institution chargée de l’organisation de toutes les élections politiques et du référendum en République de Guinée. Elle est techniquement aidée par les départements ministériels concernés par le processus électoral notamment le Ministère en charge de l’Administration du Territoire, ce Collectif conclut : « les questions relatives au processus électoral sont traitées et ne doivent plus faire l’objet de débat car elles sont du ressort et de la responsabilité de la CENI ».

« A ce jour, pour la tenue des prochaines élections législatives, le Collectif des Partis Politiques est à l’attente d’un projet de chronogramme élaboré et proposé par la CENI qui fera ressortir les différentes activités et actions liées à la révision du fichier électoral et de la date des dites élections. Pour toutes ces raisons, vous comprendrez aisément, Monsieur le Ministre, que le Collectif des Partis Politiques ne puisse répondre favorablement à votre invitation », indique-t-il dans la lettre.

Rappelons que le ministre Condé avait adressé le 6 Juin, un courrier à tous les partis membres du collectif, les invitant à participer aux journées nationales de concertation sur le processus électoral en Guinée, du 16 au 18 Juin 2011, au Palais du Peuple.

Parmi les formations signataires, l’on note l’UFR de Sidya Touré, l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, la NGR de Ibrahima Abe Sylla, le PUP, l’UFD de Mamadouba Bah Baadikho, l’UFC de UFC de Aboubacar Sylla.

Elie Ougna

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*