dimanche , 17 novembre 2019

Un candidat au BEPC poursuivi pour recel

Dans son audience correctionnelle du 01 juin, le tribunal de première instance de Conakry II, sis à Donka dans le secteur des blocs des professeurs a entendu le jeune Saïkou Oumar Bah, poursuivi pour recel.

 

Elève en classe de dixième année, domicilié à la Cimenterie, SaÏkou Oumar Bah, a rejeté les faits de recel mis à sa charge. Mais, il a reconnu avoir acheté avec un individu un téléphone à 160.000 francs guinéens à Bambéto en se disant ne pas être au courant que l’appareil était un objet volé.

SaÏkou Oumar Bah a été interpellé par le propriétaire de l’appareil en question peu après la transaction, lorsqu’il a effectué des appels. Conduit à la gendarmerie, il a restitué sur le champ l’appareil. Mais cela n’a pas suffit à calmer la colère du plaignant qui déclarait le vol de nombreux autres objets chez lui.

La victime, Mamadou Saliou Barry, domicilié à Hamdalaye a retracé le film de l’événement. Avant de poser ces conditions : « j’ai été victime de vol chez moi. J’ai pris Saïkou. Soit c’est lui le voleur ou bien il les dénonce. Au cas contraire, il me rembourse en intégralité tout ce qui est volé ».

Le procureur a fait immédiatement savoir, par contre, à la partie civile que ce prévenu est poursuivi pour recel et non pour vol. Il a demandé à Barry Mamadou Saliou de rechercher ses voleurs.

Le ministère public a repris les mêmes propos lors de sa réquisition. Il a sollicité du tribunal la rétention du prévenu dans les liens de la culpabilité de recel. C’est sur cette demande que le président du tribunal a mis l’affaire en délibéré et a renvoyé l’audience au 8 juin pour sa décision.

SOURCE : Affiches Guinéennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*