vendredi , 16 novembre 2018

« Le CNT est coupable de complicité de détournement, l’UFDG va poursuivre Facinet Touré devant la Cour de justice de la CEDEAO », dixit Bah Oury

L’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) tenue samedi à son siège, à la minière dans la commune de Dixinn, a tourné à un véritable procès. Alpha Condé et sa gouvernance, le général Facinet Touré, le Conseil national de transition, chacun y a trouvé son compte.

 

 

S’adressant à une immense foule qui ne jure que par le nom de l’UFDG, Bah Oury, vice-président du parti a appelé à l’ouverture d’une enquête après les propos tonitruants du médiateur de la République, Général Facinet Touré.

« Il reste clair que si quelqu’un viole la Loi, il faut le poursuivre. Ce n’est même pas à nous de le faire normalement. C’est le procureur de la République qui devrait le faire en ouvrant une information judiciaire sur les propos tenus par Facinet Touré, mais malheureusement notre justice ne fonctionne pas. C’est pourquoi, nous porterons plainte aussi devant la Cour de Justice de la CEDEAO à Abuja. »

Bah Oury a dit ne pas comprendre comment le CNT est parvenu à voter la Loi du budget 2011 alors que celle-ci ne fait pas mention, dans son volet recettes, des 700 millions de dollars récemment payés par Rio Tinto de même que les 15 millions d’euros d’Areeba. Il est arrivé à la conclusion selon laquelle les autorités veulent se taire sur ces montants afin de l’investir dans le nouveau recensement des électeurs qui devrait coûter 80 millions de dollars.

Pour lui, il s’agit là d’un manque de rigueur, de vigilance et de perspicacité de la part du CNT qui peut va valoir à l’institution une condamnation pour « complicité de détournement de fonds ».

Parlant de la reprise du recensement, sa réponse était claire. « Nous n’accepterons pas la manipulation du fichier électoral ».

Pour terminer ses propos, le Vice-président a appelé ses militants à la vigilance. « Les prochains jours, nous allons sensibiliser les militants et les démocrates, ensuite on verra comment empêcher le gouvernement de trahir le peuple de guinée ».

Mamady Fofana

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*