dimanche , 18 novembre 2018
Flash info

Gestion calamiteuse de la transition : Sékouba Konaté blanchi, Jean Marie Doré indexé

 « Je n’ai aucun contentieux avec le Général. Certes, la gestion du pays lorsqu’il était Président n’a pas toujours été au dessus de tout soupçon. Mais Sékouba n’était pas Premier ministre et il ne cessait de dire : « Je ne suis pas un économiste, je signe tous les contrats que vous me présentez mais vous vous expliquerez avec celui qui me suucédera ». Il ne connaissait rien à ces histoires financières ou minières. Je ne le considère donc pas comme responsable de ces contrats léonins que nous remettons en cause aujourd’hui ». C’est en substance l’annonce faite par le Président Alpha Condé lors d’une interview accordée à l’hebdomadaire panafricain, JA.

 

Mais avant le Chef de l’Etat, l’ancien directeur du protocole d’Etat, Mounir Cissé, avait récemment balayé du revers de la main les accusations portées sur son patron concernant la gestion de la transition : « Dans le décret de nomination de l’ex Premier ministre, il est clair que Jean Marie Doré était Premier ministre, chef du gouvernement et coordinateur des activités gouvernementales. Le Général dit qu’il n’est pas administrateur, mais militaire.

L’ administration était complètement gérée par le Premier ministre qui avait le pouvoir central en Guinée. Preuve : le Général n’a jamais présidé le conseil des ministres. Le conseil a toujours été présidé et coordonné par Mr Jean Marie Doré. Le Premier ministre avait la main mise sur toute l’administration centrale » a-t-il affirmé. « De ce fait, Jean Marie est mieux placé pour faire la lumière sur la gestion de la transition.

Il est en Guinée et est mieux placé pour répondre de la gestion économique lors des 9 mois de transition » a-t-il précisé. « C’est clair, Jean Marie a toujours visé les décrets du Général Konaté. Il est un intellectuel et connaît bien l’administration. Tandis que le général ne connaît rien de l’administration. Sékouba est un militaire, lui c’est le commandement sur le terrain qu’il connaît militairement. Le général avait dit publiquement qu’il ne connaît rien de l’administration. Tout le monde est unanime sur ça » a-t-il conclu. Pour Mounir Cissé, l’ex Premier ministre est le seul comptable de la mauvaise gestion de la transition sur le plan économique ».

 

L’Observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*