mardi , 21 janvier 2020

La femme africaine aujourd’hui est une femme qui renait, une superwoman plus qu’elle ne l’a jamais été

Elle a su arracher sa liberté et elle n’entend pas demeurer une éternelle oubliée de l’histoire.Avant la femme africaine n’avait pas de personnalité juridique, elle se contentait de procréer et était totalement dépréciée.Dans certaines cultures elles sont encore considérées comme vues  mais ne sont pas entendues. Bien que la femme africaine soit vue comme faible, le rôle qu’elle joue ne peut pas la reléguer au second plan.

Elle a montré ses preuves qu’elle est aussi bien capable de diriger une nation, de réaliser ses rêves mais aussi d’atteindre ses objectifs.

 

Si nous regardons autour de nous, les femmes africaines représentent les premiers agents économiques et sociaux de l’Afrique et  une augmentation considérable des femmes cadres dans l’emploi. Au fond de nos villages elles se regroupent en GIE et en associations féminines et arrivent à contribuer à l’épanouissement de leur famille mais aussi au développement de leur continent. Certes c’est un chemin long et chaotique mais elles y arriveront.

 

Si les pays africains pouvaient être dirigés par les femmes y’auraient moins d’égocentrisme, de tyrannie et d’injustice.

 

La femme a été choisie comme étant l’aide de l’homme et aujourd’hui la gent masculine a montré ses limites et là où les hommes ont échoué les femmes peuvent réussir en apportant : l’amour, le savoir faire, la tempérance, la compassion et leur intelligence.

 

Ne dit on pas que derrière un grand homme y’a toujours une femme et qu’importe la grandeur d’un homme dans la vie, il y’a eu un temps où il était un bébé impuissant dans le sein d’une femme.

 

La valeur profonde de la femme africaine est valorisée aujourd’hui et elle excelle dans tous les domaines, en plus de tous ses atouts elle reste consciente de son rôle d’épouse et de mère. Elle se donne tous les moyens possibles pour plaire à son homme et pour sauvegarder son foyer « Mok pothi di défar bamou bakh » (c.à.d: bien s’occuper de son mari sans rien laisser de sa coquetterie).

 

La femme africaine est une résistante, une militante, je dirai que c’est un homme féminin,  « un homme intérieur ». Même la justice est symbolisée par la femme.

 

Que les femmes se serrent les coudes pour une Afrique meilleure.

 

Je ne saurais terminer sans cette citation d’un poète que j’apprécie personnellement et qui dit : FEMME AFRICAINE A TOI LE MERITE de TOUTE MEDAILLE, JE TE DIS BRAVO !!!!!

 

Eliane Weber pour nenehwa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*