dimanche , 20 janvier 2019

L’Association des victimes du camp Boiro demande une Commission Vérité-Justice et Réconciliation

L’Association des Victimes du Camp Boiro a appelé mardi l’Etat guinéen et la famille du président Ahmed Sékou Touré à reconnaître les crimes commis en Guinée et à demander pardon en vue d’une réconciliation sincère.

 

 

Une véritable Commission Vérité-Justice et Réconciliation permettra de comprendre que sans le camp Boiro, on ne peut expliquer le crime du stade du 28 Septembre, tous deux perpétrés par les militaires, a déclaré Thierno Diallo Telli, fils du premier secrétaire général de l’OUA devenue ajourd’hui l’UA, Diallo Télli.

« Il est urgent de mettre en place une CJVR après 53 ans de crimes d’Etat et d’impunité pour les civiles et militaires identifiés mais jamais inquiétés », a-t-il dit dans un communiqué.

Fatoumata Kéita

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*