vendredi , 24 mai 2019

Législatives : le RPG tient toujours à un nouveau recensement

Le Rassemblement du peuple de Guinée, parti au pouvoir, a réitéré mardi, sa volonté d’assister à un nouveau recensement des électeurs avant les élections législatives dont la date n’est toujours pas connue.

Un nouveau recensement est nécessaire car au niveau du premier, on a recensé des enfants qui n’avaient pas l’âge de voter et beaucoup d’autres citoyens à l’âge de voter avaient été omis, a déclaré Saloum Cissé, Secrétaire général du parti.

« Nous sommes pour une reprise du recensement, et un fichier clair et incontestable », a-t-il dit sur les ondes de la radio nationale.

Début Mai, l’Union européenne avait  souhaité l’organisation d’élections législatives le plus vite possible, condition de la reprise de sa coopération avec la Guinée.

« Nous souhaitons qu’on aille le plus vite possible aux élections législatives, condition pour une reprise totale et effective avec la Guinée », avait déclaré le commissaire européen chargé du Développement, Andris Piebalgs, au cours d’une visite de travail à Conakry.

« L’Union européenne a mis cinq millions d’euros pour les élections en Guinée, il n’y aura plus rien d’autre ».

Quelques 300 millions de dollars destinés à la Guinée ne seront débloqués dans le cadre de sa coopération multi-latéral qu’après la tenue du scrutin législatif.

Dans un communiqué de presse rendu public dans la capitale guinéenne mardi, Human Rights Watch HWR demande à Conakry d’organiser des élections « libres, démocratiques et transparentes ».

« Le président doit par ailleurs prendre des dispositions concrètes visant à remédier au manque de neutralité politique et de professionnalisme dont les forces de sécurité ont fait preuve lors du scrutin qui l’ont amené au pouvoir », souligne l’ONG.

Elie Ougna et Fatoumata Kéita

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*