dimanche , 20 janvier 2019

Le Commandant de la gendarmerie de Kérouané trouve la mort dans une émeute

Une émeute de candidats au Brevet d’études du premier cycle (BEPC), lundi 23 mai, dans la préfecture de Kérouané, s’est soldée par la mort du commandant de la gendarmerie de la ville et d’importants dégâts matériels. On ignore pour l’heure, les véritables raisons de cette mort.

Les premières informations en provenance de la localité indiquent qu’un soulèvement de candidats au BEPC recalés par les autorités préfectorales de l’éducation pour manque de niveau serait à l’origine de la protestation. L’opération aurait permis de mettre à la touche, plusieurs élèves ne sachant ni lire, ni écrire leurs noms, pourtant en classe de 10è.

Les mécontents auraient pris d’assaut la plupart des lieux stratégiques de Kérouané. Le domicile du directeur préfectoral de l’éducation (DPE), le gendarmerie entre autres. C’est dans ces circonstances troubles que le commandant est tombé.

Des enquêtes sont en cours pour élucider la mort de l’officier. Un calme précaire règnait dans la ville hier soir.

Nous y reviendrons.

Elie Ougna

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*