dimanche , 21 avril 2019
Flash info

Affaire cliniques clandestines : déjà deux condamnés aujourd’hui

 Quatre médecins interpellés la semaine dernière pour usurpation de fonction, par des éléments du colonel Moussa Tiégboro Camara, sur ordre  du ministre de la Santé  publique, comparaissaient lundi matin devant Tribunal de Première Instance de Mafanco. Les premières sentences sont timbées.

Parmi ces quatre médecins qui constituent le premier groupe, Gbamou Gadè Foromo (médecin) et Moriba Kolié (infirmier) ont été condamnés à six mois d’emprisonnement avec sursis et au payement de 200.000 francs guinéens d’amende chacun.

Par contre, Mohamed  Salématou Camara  et  Wan Mee Yang,  tous deux médecins, ont été déclarés non-coupables des faits d’usurpation de fonction  pour lesquels ils étaient poursuivis.

Tous les accusés ont plaidé non-coupable, s’appuyant sur des documents. Diplômes, attestations et autres pièces d’agreement.

Mohamed Salématou a démontré, preuve à l’appui que son agreement a été délivré par le ministère de la Santé publique. Il a même soutenu à la barre être membre de  l’Ordre National des Médecins de Guinée.  Tiégboro l’aurait arrêté pour la raison que sa clinique privée souffre d’un manque criard de matériels.

Le Chinois Wan Mi Yang et Gadè Foromo ont démontré qu’ils travaillent au compte d’ONG médicales agréées.  Le premier pour  une ONG  dénommé, Association des Jeunes pour l’Education et la Santé en Afrique de l’Ouest (AJESCO) et le second  pour une ONG qui a pour base à Coyah.

L’infirmier Moriba Kolié dira n’avoir jamais entendu un communiqué interdisant l’exercice de la fonction d’infirmier sans couvert. « A  l’école de la santé de Kindia où je suis sorti en 1991 on nous a dit qu’un infirmier doit toujours  travailler  sous couvert d’un médecin. Mais comme le médecin avec lequel  je travaillais n’est pas là, c’est pourquoi je travaille seul », a expliqué l’infirmier

Le ministère public  avait demandé la condamnation  de  Moriba Kolié et  Gbamou  Foromo à un an de prison ferme pour  exercice illégale de la fonction de médecin,  et de relaxer  les deux  autres prévenus  à des fins de la poursuite.

Elie Ougna

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*