dimanche , 18 novembre 2018
Flash info

Laurent Gbagbo à Desmond Tutu: « Je dors bien…«  Kofi Annan: « L`ancien chef de l`État parlera bientôt aux Ivoiriens« 

« Je mange bien et je dors bien« . Ces propos sont de Laurent Gbagbo qui a quitté le pouvoir le 11 avril 2011, à la suite de l`offensive des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (Frci) appuyées par les Forces de Licorne et Onuci. Dans son nouveau cadre de vie à Korhogo, il a reçu le lundi 2 mai 2011, la visite d`une délégation de « The Elders«  (en anglais, les sages) conduite par l`ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan accompagné de l`archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu et de l`ancienne présidente d`Irlande, Mary Robinson. Cette délégation des Elders, au terme de deux jours de visite en Côte d`Ivoire, a animé le 2 mai 2011, une conférence de presse à l`Hôtel Pullman au Plateau. L`ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan qui a rapporté les propos de Laurent Gbagbo, ci-dessus, a affirmé que ce dernier disait être bien traité. « Il m`avait l`air en forme. J`ai eu l`impression qu`il a compris la situation dans laquelle il se trouve. Il a dit qu`il était important que le pays se retrouve dans une situation normale avec la reprise de toutes les activités« , a dit Kofi Annan. S`agissant des résultats de l`élection présidentielle du 28 novembre 2010, dont la victoire à été revendiquée par Ouattara Alassane et Laurent Gbagbo, le chef de la délégation des Elders a noté que Laurent Gbagbo a reconsidéré sa position: « Il ne nous a pas donné l`impression qu`il conteste l`élection du Président Ouattara. Je crois qu`il a accepté les résultats, c`est clair, à ce niveau. Nous avons aussi rencontré les membres de son parti politique qui ont accepté que c`est le président Ouattara qui est élu président de la République« . A ce propos, Kofi Annan a précisé que Laurent Gbagbo « parlera bientôt aux Ivoiriens pour les calmer et cela plus tôt« . Les Elders ont indiqué avoir pris soin d`écouter durant leur sejour en Côte d`Ivoire divers points de vue. Ils ont affirmé avoir rencontré le nouveau Président de la Côte d`Ivoire, Alassane Ouattara, le Premier Ministre Guillaume Soro et les membres de son Cabinet, ainsi que des représentants de tous les importants partis politiques, de la société civile et des organisations de femmes.

 

Le 1er mai 2011, les trois sages ont visité, à Abidjan, une église qui abrite provisoirement environ 1400 déplacés internes. Leurs discussions avec le gouvernement ont porté sur diverses questions importantes pour la Côte d`Ivoire, notamment la sécurité et le désarmement, la responsabilité et la justice, la reprise de l`activité économique, l`emploi pour les jeunes et la responsabilisation des femmes. Ils ont souligné l`importance de l`amélioration de la sécurité afin que les gens se sentent suffisamment en sécurité et retournent dans leurs maisons, reprennent leurs activités, envoient leurs enfants à l`école et entreprennent d`autres activités ordinaires. Les Elders ont dit avoir été impressionnés par la détermination du Président Ouattara et de son gouvernement à améliorer la sécurité aussi rapidement que possible, à revitaliser l`économie et à apporter leur assistance aux personnes déplacées. Le Président Ouattara et les Elders ont discuté de l`intention du gouvernement de mettre en place une commission vérité et réconciliation en Côte d`Ivoire. Le président de cette commission, le Premier ministre Charles Konan Banny était présent dans la salle lors de la conférence de presse. Les Elders ont salué la priorité accordée par le Président Ouattara à la réconciliation et à l`apaisement, mais ont souligné le fait que le processus doit être indépendant, consultatif et ne doit pas se faire dans la précipitation. Selon le chef de la délégation, Kofi Annan, « nous sommes encouragés par la volonté du Président Alassane Ouattara et des nombreuses personnes que nous avons rencontrées, à avancer dans un esprit de réconciliation, mais une grande partie de la société reste polarisée. Les gens ont peur et continuent de se définir sur la base de leurs différences, et non de ce qu`ils ont en commun. La réconciliation prendra du temps et elle ne peut réussir qu`à travers l`honnêteté et un dialogue inclusif. Chaque Ivoirien a un rôle à y jouer et le gouvernement doit faire en sorte que cela soit possible. » Desmond Tutu, qui a présidé la Commission Vérité et Réconciliation de l`Afrique du Sud, a déclaré : « L`une des leçons que nous avons apprises en Afrique du Sud, c`est que la population doit avoir confiance dans le processus de réconciliation et se l`approprier. Les aspects négligés aujourd`hui seront des défis demain. Le succès du processus de vérité et de réconciliation passe par une vaste concertation, l`idéal étant que la commission soit approuvée par le parlement lui-même. C`est une bonne chose que le Président ait annoncé son intention de mettre en place une commission, mais nous l`exhortons à ne pas le faire dans la précipitation« . Mary Robinson a souligné le rôle des femmes dans la construction, avec le Président Ouattara, du retour à la paix .  » Je voudrais insister sur le rôle que les femmes doivent jouer à toutes les étapes de l`apaisement et de la reconstruction du pays, elles ont beaucoup à donner et doivent être invitées à la table des discussions. Je suis heureuse que le Président Alassane Ouattara ait répondu positivement à ce message » s’est-elle exprimée. Notons que les Elders ont également demandé au gouvernement de la Côte d`Ivoire de permettre au Comité International de la Croix Rouge de visiter, dès que possible, Monsieur et Mme Gbagbo, ainsi que les autres personnes détenues.


SOURCE : SOIR INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*