mercredi , 19 décembre 2018

M. Ouattara visite le palais d`Abidjan, confirme son investiture le 21 mai

ABIDJAN, Le président ivoirien Alassane Ouattara s`est rendu jeudi pour la première fois depuis son élection au palais présidentiel d`Abidjan, endommagé lors des combats contre les partisans du chef d`Etat déchu Laurent Gbagbo, et a confirmé que son investiture aura lieu le 21 mai.

 


« Notre objectif, c`est de faire l`investiture le 21 mai à Yamoussoukro (centre, capitale politique). J`ai déjà appelé certaines personnalités aussi bien africaines qu`étrangères pour leur dire que nous souhaitons qu`elles soient présentes à cette occasion », a déclaré à des journalistes M. Ouattara, au cours d`une courte visite au palais.

« Nous ferons tout pour que cela soit possible (à cette date). Je le souhaite et je l`espère », a-t-il souligné.

Alassane Ouattara, installé dans son QG du Golf Hôtel d`Abidjan depuis le début de la crise post-électorale fin novembre, espérait occuper dès fin avril le palais présidentiel, mais a dû y renoncer en raison de l`ampleur des dégâts dans les bâtiments.

Le palais est situé au quartier du Plateau (centre) qui avait été le théâtre de violents combats entre forces fidèles à Laurent Gbagbo et combattants de M. Ouattara, appuyés par des frappes aériennes de l`armée française et de l`ONU, jusqu`à la chute de l`ex-président le 11 avril.

« Il est évident que le palais est dans un état qui demande encore beaucoup de remise en état. On va s`y employer parce que nous voulons reprendre les activités au palais le plus tôt possible (…) J`ai vu des bureaux saccagés, des coffres-forts éventrés… », a-t-il reconnu.

Des travaux de déminage ont aussi eu lieu ces derniers jours à la présidence.

M. Ouattara est aussi revenu sur la mort de l`ex-putschiste Ibrahim Coulibaly, dit « IB », qui avait contribué à la chute de Gbagbo à la tête de son « commando invisible », mais qui tardait à désarmer et a été abattu mercredi lors d`un affrontement avec les Forces républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI).

« Je présente mes condoléances à sa femme, à ses enfants. Vous savez que IB a été garde du corps chez moi. C`est un jeune homme que nous avons bien connu. Bien entendu, des choses se sont passées… Ceci est regrettable », a indiqué le chef d`Etat.

 

 

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*