mardi , 18 décembre 2018
Flash info

Côte d`Ivoire: le chef du « Commando invisible » appelle les siens à désarmer (adjoint)

Ibrahim Coulibaly, chef du « Commando invisible » qui avait déclenché en janvier une insurrection contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo à Abidjan, a demandé mardi à ses hommes de désarmer, pour répondre à l`exigence du chef d`Etat Alassane Ouattara, a indiqué son adjoint.

« Le général (Ibrahim Coulibaly, dit « IB ») a dit à ses hommes qu`il faut qu`ils déposent les armes (…) Les éléments (du commando) ont reçu l`information, on verra la suite », a déclaré à l`AFP Félix Anoblé, numéro deux du groupe.

M. Anoblé a indiqué avoir rencontré mardi des chefs des Forces républicaines (FRCI) du président Ouattara, de la mission de l`ONU (Onuci) et de la force française Licorne, alors que l`ex-putschiste Coulibaly a demandé récemment à être reçu par le chef de l`Etat pour se mettre à sa disposition.

Le Premier ministre Guillaume Soro a transmis un message au chef du « Commando invisible » dans lequel il lui demande « de déposer les armes immédiatement et sans conditions, de venir discuter avec (M. Soro) et pouvoir après faire allégeance » à M. Ouattara, a précisé le numéro deux du groupe.

M. Soro, adversaire historique d`Ibrahim Coulibaly au sein de la rébellion de 2002 qui forme désormais le gros des FRCI, avait été accusé lundi par M. Anoblé de faire obstacle à la demande d` »IB » de rencontrer M. Ouattara.

Le « Commando invisible » avait pris à partir de janvier le contrôle de larges zones du nord d`Abidjan, déstabilisant le régime bien avant l`arrestation de M. Gbagbo le 11 avril.

M. Ouattara a menacé vendredi de « désarmer par la force » le « Commando invisible » et d`autres groupes armés encore actifs à Abidjan, s`ils ne déposaient pas « rapidement » les armes.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*