lundi , 22 avril 2019
Flash info

Manifestation sans précédent à Londres contre la cure d’austérité

Les organisateurs affirment que la manifestation du 26 mars 2011 est le plus grand rassemblement depuis des décennies
Les organisateurs affirment que la manifestation du 26 mars 2011 est le plus grand rassemblement depuis des décennies
Quelque 200 000 Britanniques auraient répondu à l’appel des syndicats ce samedi 26 mars 2011 pour manifester contre la cure d’austérité. « Ne cassez pas la Grande-Bretagne », ont-ils proclamé. Aucune estimation officielle n’est disponible. Mais la Conféderation des syndicats assure que c’est la plus grande manifestation dans le pays depuis une génération.

« Pas touche à nos services publics », voilà en substance ce que sont venus hurler à la coalition de David Cameron ces centaines de milliers de Britanniques tout au long d’une marche compacte où les slogans scandés à pleine voix devaient rivaliser avec le vuvuzela sud-africain omniprésent et… assourdissant.

Mais derrière l’ambiance de carnaval, la colère est profonde : Annah est une enseignante venue de Newcastle qui travaille avec des enfants handicapés et va probablement perdre son emploi : « Nous avons des équipes entières de collègues dont les emplois ont été supprimés depuis octobre sans qu’il y ait eu la moindre réflexion sur ce que ça implique pour l’avenir, dit-elle. Nous savons que des coupes sont nécessaires mais il est important que le gouvernement réfléchisse avant de couper, c’est tout ce que nous voulons dire. »

Rencontré un peu plus loin, Iain, fonctionnaire au sein du NHS estime qu’il existe des solutions alternatives aux coupes brutales du gouvernement : « Je pense qu’il y a tant d’autres façons dont nous aurions pu économiser de l’argent. L’alternative ce sont des coupes budgétaires moins rapides, préserver les allocations universelles, créer des impôts à la Robin des bois pour que le monde de la finance soit taxé sur chaque transaction, mais aussi créer plus d’emplois notamment des emplois pour préserver la planète, des emplois verts… »

Cette démonstration de force est un succès pour les syndicats et leur donne ainsi le feu vert à un printemps de revendications qui ne vont pas manquer d’embarrasser la coalition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*